AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confession après un bal masqué [PV Juliette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   Mer 29 Déc - 12:37

      Juliette et moi revenions de ce bal, celui où elle m’avait poussé à participer. Ma mère ne voulait que Juliette y aille seule, et comme j’étais son frère adoré, je ne pouvais lui refuser une telle occasion pour elle de danser … et surtout revoir un homme dont elle me parlait souvent, mais je ne connaissais pas son identité ! Ce bal était masqué, je ne pourrais donc pas voir le visage de celui qui fait battre le cœur de ma sœur cadette, mais au moins elle serait heureuse. Nous étions pauvres, des gens du peuple, et nous devions travailler dur pour vivre, et nous nourrir ! Je faisais partit de l’armée royale et en ce moment nous n’avions pas de combat à effectuer, notre période de formation venait de se terminer. J’avais devant moi quelques mois pour profiter de ma famille. Ma sœur était serveuse dans une taverne du coin, je me demandais même si elle n’avait pas rencontré son fameux prince charment là-bas durant mon absence…

      Nous étions sur le chemin du retour. La carriole avançait malgré que les chevaux que j’avais acheté avec ma première paye soit vieux … au début le voyage fut silencieux… je n’arrivais pas encore à me remettre de cette soirée, de l’avoir revu, elle. Henriette, elle était déjà marier, et surtout c’était une femme de la cour. Mais peu importe je l’aimais et elle aussi… Ces histoires font souvent rêver les enfants, et en grandissant on se dit que tout est impossible. Mais c’était belle et bien mon histoire. Quelques larmes avaient roulés sur mes joues, et mes yeux avaient rougis. Peut importe, j’enlevais se masque et me tourna vers ma sœur qui semblait aussi rêveuse que moi…

      « As-tu passé une bonne soirée ? Cela m’en a tout l’air … »


      Je ne savais pas qui était son amant, ni son rang, ni son nom. Mais pour le bonheur de ma sœur, je participerais à tous ses bals masqués… même si à notre époque ses bals étaient interdits par le roi. Nous devions être prudents, je ne voulais pas perdre ma place dans l’armée.

      Face à nous le soleil commençait à se lever. Je n’arrêtais pas de penser à cette magie, celle qui avait su naitre entre moi et Henriette. La carriole approchait de la maison, alors je ralenti le pas des chevaux… je ne voulais pas réveiller notre mère. Il se faisait tard mais je n’arriverais surement pas à trouver le sommeil après une soirée tel que celle-ci.

      « Tu me présentera ton fameux prince charmant un jour ? »

      J’arrêtais les cheveux, et souris à ma sœur. Elle était belle, elle méritait d’être aimée… je ne savais pas encore qui était cet homme… mais j’allais surement déchanter quand elle me révèlera son identité !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   Mer 29 Déc - 18:58

Juliette était avec son frère dans une petite carriole tiré par de vieux chevaux. Ils revenaient d’un bal masqué. Haa, les bals masqués, c’était toujours aussi beau, les femmes étaient somptueuses et les hommes étaient toujours aussi élégants. En parlant d’homme, Juliette avait espéré le voir ce soir. Juliette espérait toujours beaucoup trop, elle finissait bien souvent par être déçue et n’avoir point eu ce qu’elle voulait. Mais quand on est pauvre, on prend l’habitude de ne pas même avoir la moitié de ce que l’on voudrait. Juliette ne se tracassait plus d’être déçue par sa vie. Mais ce soir, elle l’avait vu, bien peu mais elle l’avait vu. Elle n’avait eu que pour une danse. Il lui avait soufflé quelques mots. Comment ne pas reconnaitre sa voix ? Elle aurait voulut que la musique ne se termine jamais et qu’elle puisse rester dans ses bras pour toujours. N’était-ce pas ce qu’il voulait aussi ? Elle retourna dans les bras de son frère qui lui proposait une danse. Lui semblait tout aussi heureux qu’elle. Il n’avait surement pas remarqué son sourire qu’elle essayait, avec beaucoup de mal, de dissimuler. Roméo ne savait pas qui était son « prince charmant ». Elle n’avait pas réellement envie de savoir. Elle ne savait pas qui était la femme qui rendait son frère si heureux. Elle aurait voulut la rencontré, elle voulait la remercier de lui donner le sourire qu’il avait depuis qu’il était rentré de combat.

Il ne faisait pas froid pour une fois à Paris. Paris, c’était beau sous la neige mais qu’est ce qu’il faisait froid et humide. En ce soir, Juliette ne portait pas grand-chose sur son dos, un simple châle. De toute façon elle n’avait pas les sous pour s’acheter un manteau qui irait avec ses deux uniques robes. Il allait arriver, il n’était plus très loin de chez eux. Roméo qui ne m’avait rien dit pour l’instant se tourna vers moi. Il avait retiré son masque. Cela faisait bien longtemps que celui de Juliette était sur ses genoux. Elle le regardait depuis qu’elle l’y avait posé.

Hum hum… Oui, très belle

Le soleil se leva sur Paris. Le ciel avait été tout rose, un peu orangé aussi. De gros nuages étaient colorés de ces deux couleurs. Elle sourit à cette vue. La soirée avait été si belle. Elle regarda son frère, leurs regards se croisèrent. Son sourire s’agrandit un peu plus. Il fit ralentir les chevaux. La maison n’était plus très loin, elle n’avait plus beaucoup de temps à passer avec lui et elle n’en avait pas profité comme elle l’aurait voulut. Demain, il lui faudrait retourner au travail. Et alors, elle ne le verrait plus. Sa mère l’avait obligé à venir avec elle. Roméo n’avait pas boudé et puis ce n’est pas comme s’il s’était ennuyé. Il n’avait pas fallut trop lui demandé, juste une fois et ce fut assez. Il était la seule personne avec qui elle aurait voulut y aller en dehors du prince Philippe bien sur.

Aurais je l’honneur, un jour, de rencontré la femme qui t’a fait pleurer en cette soirée ?

Il avait voulut le lui cacher mais quand ils étaient sortis, elle avait aperçu une larme qui finissait sa course sur sa joue. Elle n’avait rien dit car il avait le sourire, ce n’était pas des larmes de tristesse comme elle avait déjà versé plusieurs fois, ces larmes étaient des larmes de bonheur. Elle connaissait son frère par cœur, elle savait quand ca n’allait pas. Et cette nuit, ca allait très bien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   Lun 10 Jan - 22:16

      Les chevaux avançaient aussi vite qu’ils le pouvaient. Nous avions toute la nuit pour rentrer, enfin, le soleil pointait déjà le bout, l’aube apparaissait peu à peu. Et dans cette lueur naissante, je voyais les yeux de ma sœur brillaient de mille feux. Elle était amoureuse, tout comme moi. Nous méritions le bonheur auquel nous avions droit. A prêt tout, pourquoi il n’y aurait que les nobles qui puissent en avoir ? Quand je repense à elle, à Henriette qui est mariée à un homme qui ne l’aime pas … quelle injustice.

      Alors que nous nous rapprochons de la maison, ma sœur répondue à ma question. Comme je l’avais imaginé sa soirée avait été réussie, comme la mienne. Nous avions donc aucun regret d’avoir défier la loi pour aller à ce bal clandestin. S’il fallait le refaire, je le ferais sans hésiter. J’arrêtais les chevaux devant la main. Et d’un sourire malicieux ma sœur reprit ma question en inversant les rôles. Je souris de plus belle, elle aimait me taquiner. D’ailleurs, c’était pour cela que nous étions si proche… l’un sans l’autre nous n’étions pas les mêmes. Ma sœur m’avait manqué durant mon stage d’entrainement dans l’armée royale… j’étais heureux de la retrouver. Je descendis de la carriole, et passa de l’autre coté pour la faire descendre. Je ne voulais pas qu’elle tombe, et abîme sa belle robe. Alors que je passais ma veste sur ses épaules, nous marchions vers la porte d’entrée.

      « Que dirais-tu de passer un peu de temps près du feu avant d’aller dormir ? Cela fait si longtemps que nous n’avons pas parlé. »

      Ensemble nous nous dirigions vers la demeure familiale, où bien sur tout le monde dormait paisiblement. Mais je dois l’avouer, je n’avais pas vraiment envie de dormir… même si la fatigue était là, je ne pourrais fermer un œil de la nuit. Je ne voulais pas me réveiller et croire que tout ceci était un rêve, non ! La maison n’était pas très grande, mais toutes les chambres étaient à l’étage. Nous entrons dans la demeure, et le feu crépitait dans la cheminée, il fait bon dans le salon.

      Je fis entrer ma sœur en premier, puis suivit. Je me dirigeai en premier vers la cuisine pour servir deux cafés, et nous nous installions dans le salon au coin du feu.

      « Peux-tu garder un secret Juliette ? »

      Je le regardais dans les yeux, cette question était stupide, je savais que ma sœur ne dirait rien à propos d’Henriette et moi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   Dim 6 Fév - 21:39

Ils étaient arrivés. Il stoppa les chevaux. La carriole balança un peu puis s’immobilisa. Juliette resta quelques minutes à admiré le ciel. Elle ne savait pas exactement pourquoi elle restait comme ca. Elle avait juste la tête ailleurs. Elle était absente. Elle souriait sans vraiment y faire attention. Elle repensait à cette soirée. Elle avait été fabuleuse, au-delà de ce qu’elle avait pu imaginer. Roméo la sortit de ses pensées en la faisant descendre. C’était ici que la soirée se terminait. Le bal était fini, ils avaient dévoilé les visages et il fallait à présent aller se coucher et essayer de dormir. Je dis bien essayer car la belle avait depuis un moment du mal à s’endormir la nuit. Elle ne pensait qu’au prince. Elle s’imaginait des moments avec lui, elle s’imaginait être princesse, elle s’imaginait aussi qu’il la faisait marcher et qu’elle resterait toute sa vie dans cette auberge.

Elle descendit de la carriole aidée par son frère. Elle lui sourit. C’était son signe de remerciement. Il posa sa veste sur ses épaules comme il faisait toujours, elle sourit à nouveau gentiment et croisa ses mains sur son ventre. Elle regardait le sol en marchant vers la porte de la maison. Elle se tourna vers Roméo quand il lui proposa de rester un peu près du feu. Elle sourit. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait plus réellement parlé avec lui. Ils ne se voyaient qu’en coup de vent. Il pourrait enfin parler, tranquillement, comme avant. Et puis, au lieu de se retourner trente six milles fois dans son lit, elle fera quelque chose d’intéressant.

Oui, d’accord, ca me ferais très plaisir.

La maison était silencieuse. Tout le monde avait été couché. Ils devaient dormir à poings fermés. Sa mère ne s’imaginait même pas ce qu’ils avaient bien pus aller faire aussi tard dans la nuit. Elle referma doucement la porte sans un bruit. Elle retira la veste de son frère et la posa sur une chaise. Elle essayait de faire le moins de bruit possible, quand quelqu’un dormait, c’était une habitude, elle ne faisait rien qui puisse le réveiller. C’était une habitude qu’elle avait prise depuis qu’elle travaillait à l’auberge. Parfois elle retrait et le feu était déjà éteint. Cela voulait donc dire qu’ils avaient été couchés depuis un petit moment. Mais cette nuit, le feu crépitait encore doucement. Il faisait bon à la maison.

Roméo alla chercher du café et en attendant, elle s’installa près du feu. Elle mit simplement une couverture pour ne pas sentir le sol froid. Il s’installa tout près d’elle et lui passa son café. Elle bu une gorgé. Il lui parla d’un secret. Elle sourit, amusée.

Aurais-tu oublié que je suis ta sœur ? T’ai-je déjà trahi ?

Elle prit un faux air offusqué. Elle ne l’était pas. Roméo devait le savoir que jamais elle ne le trahirait même si c’est au péril de sa vie. Mais on posait toujours ces questions là. Elle était sur qu’elle aurait fait pareil si elle avait un secret à lui dire.

Je t’écoute Roméo ! Qu’as-tu sur le cœur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   Jeu 10 Mar - 12:21

      « Oh douce nuit, si seulement elle avait été plus longue dans les bras de ma tendre. » Voilà ce que je pensais. J’avais envie d’y retourner, de faire reculer cette fichu horloge pour me retrouver au milieu de la foule, la voyant là en haut des marches me regardant. Je n’étais plus vraiment sur terre, mes pensées envahissaient tout mon esprit. Mais la voix de ma sœur m’en sortit. Je lui souris. Elle semblait avoir vécu une aussi belle soirée que moi…son prince charmant était-il aussi bon que ma Henriette ? Je l’espérais pour ma petite sœur qui méritait le bonheur. Après avoir fait réchauffer du café dans la cuisine, je rejoins ma sœur près du feu. Qu’il faisait bon près de la cheminée où le feu crépitait encore ; c’était si agréable. Ma question semblait faire rire ma sœur, j’avoue que ma question était stupide. J’avais confiance en elle, c’était certain. Alors je bus une gorgée de café, puis me prépara à lui raconter mon secret :

      « Et bien … comment te dire que la femme avec qui j’étais ce soir … et bien, c’est Henriette Anne Stuart. Enfin là comme ça, tu ne dois pas savoir qui c’est. Mais si je te dis la femme du frère du roi ? … »


      Je ne savais pas comment elle allait réagir, allait-elle me juger ? Ce n’était pas le genre de ma sœur. Mais j’appréhendais sa réaction. Après tout je brisais un mariage ! Enfin même si cela n’en était pas vraiment un puisque le frère du roi était attiré par les hommes, et Henriette n’était qu’une façade.

      « Dis-moi ce que tu en pense ? J’ai besoin des conseils de ma sœur. Je l’aime depuis le premier jour où je l’ai rencontré… avant ce soir, je ne savais pas que ce sentiment était réciproque ! »

      Là, assis sur le sol de notre maison, devant la cheminée, je me confessais à ma sœur. J’avais peur, peur de cette relation et pourtant j’y croyais. Qui aurait cru que moi, un pauvre soldat, un sujet de la cours, je rencontre une très belle femme.

      J’apportais à nouveau la tasse à mes lèvres, le café était encore chaud et me brûla un peu la langue. Mais cela ne m’empêcha pas de poser ma question à ma sœur chérie :

      « Et toi, dis-moi qui était cet homme masqué qui t’a donner le sourire ? »


      Je patientais tandis que ma sœur ne semblait pas presser de me dire son secret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   Mer 23 Mar - 19:13

Roméo semblait dans ses rêves, depuis qu’il était rentré, il rêvait le jour comme la nuit de cette femme qui était inconnue à Juliette. Il rêvait de la revoir certainement. Juliette, elle s’amusait à le réveiller, à lui poser des questions quand il était totalement absent et ce qui était le plus marrant c’est qu’il n’entendait pas la question et me regardait avec un sourire niais et un regard interrogateur. Ce n’était pas toujours chouette d’être amoureux d’une personne qui est loin de chez vous. Alors quel que soit l’heure elle était là. Il pouvait venir lui parler quand il voulait. Elle n’était pas sur qu’il le sache alors elle lui répétait tout le temps. Ce soir, elle serait là. Ils avaient tout les deux bien besoin de parler. Elle l’écoutait sagement. Elle voyait sur son visage qu’il était heureux mais qu’il était, tout comme elle triste que la soirée soit terminée. Dans sa voix se mélangeait bonheur et regret. Quand il dit son prénom, ses yeux pétillaient. Il fallut quelques minutes à Juliette pour comprendre de qui son frère était tombé amoureux. Elle ne se choqua pas, elle avait bien compris que ce n’était pas une femme du petit peuple mais elle était mariée. Son frère voulait il passer sa vie à être l’amant d’une personne si haute placée. Ca le ferait le ferait souffrir et le moment avec seraient si court et si rare. Mais il était si heureux. Elle aimait le voir comme a et elle ne voulait pas casser son bonheur. De plus elle n’était pas la mieux placée pour lui faire la remarque. Elle était amoureuse d’un duc. Quel noble voudrait d’une jeune paysanne comme épouse ? Elle n’avait pratiquement aucune chance mais voudrais quand même essayer, malgré ses petits moyens elle essaye de se faire le plus belle et de se faire discrète pour ne pas le forcer. Mais elle sait être la fille qu’il choisira pour danser. Mais contrairement à lui, elle n’avait aucune preuve que c’était réciproque. S’il affirmait que cette Henriette l’aimait, c’est qu’il en était absolument sur.

Ha Roméo ! Qu’as-tu donc fait ? Es tu sur que ca en vaut le coup ? T’a-t-elle dit qu’elle t’aimait ? Je ne veux pas que tu souffres, j’espère que tu comprends.

Elle laissa échapper un long soupire plain de sous entendu qu’il ne pouvait pas encore comprendre. Il fallait qu’elle lui explique, c’était dur e supporter ce secret car elle ne pouvait pas se vanter d’être courtiser par un duc ; Il lui avait promis de ne pas le dire. Il devait avoir honte, c’est ce qu’elle se disait toujours et ca ne remontait pas son moral. Tout sa confiance était en Roméo surtout depuis qu’elle avait appris qu’il vivait les mêmes problèmes qu’elle. Il devait se soutenir maintenant. Enfin, il fallait annoncer à son frère qu’elle avait dans son cœur un homme qui ne pensait pas en priorité à elle.

Je n’ai rien à dire moi, là-dessus, je ne suis pas mieux. Il s’appelle Philippe, Philippe Mancini. Il est duc.

Elle ne respirait pas vraiment le bonheur comme lui. Elle regardait ses doigts en ayant honte d’aimer un homme qui ne l’aimera peut être jamais autant qu’elle. Il avait du bon, il ne l’aurait pas charmé en quelque phrases, elle avait apprit à le connaitre, elle savait qu’il y avait un bon fond en lui mais les règles l’éloignaient toujours d’elle. Ces règles l’empêchaient même de lui dire s’il l’aimait. Parfois, elle voudrait savoir pour arrêter de se faire des idées mais quand elle est dans ses bras, elle oublie tout.

Je sais qu’il ne vaut pas le coup, qu’il ne fera jamais plus que me faire la cour. Je n’ai aucune chance, je ne sais même pas s’il m’aime vraiment.

Dans sa voix, on sentait bien que dans sa tête c’était clair, qu’elle ne s’imaginait rien d’autre. Mais il y avait des détails qu’elle ne pouvait dire qu’à son frère. Il la comprendrait. Elle lui dit d’une voix faible.

Mais je l’aime et je le connais bien, c’est un homme respectueux. Je me sens si bien dans ses bras… Si tu savais Roméo…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession après un bal masqué [PV Juliette]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Confession après un bal masqué [PV Juliette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝GOD.SAVES.VERSAILLES❞ :: Maisons :: Maison de Roméo & Juliette Montaigu-